RETOUR A NEW-YORK (1947-1948)

Green s'écroule, victime d'un uppercut au foie : Cerdan remporte son centième combat au Madison Square Garden.
Mars 1947, Marcel s’entraîne à Whitestone, près de New York, pour sa rencontre contre Harold Green au Madison Square Garden, match décisif pour son championnat du monde. Atteint d’une tendinite au coude droit et d’une foulure au pouce gauche, Cerdan aborde malgré tout son combat sereinement mais selon l’avis des médecins, la rencontre ne doit pas durer plus de 3 rounds, sinon les lésions pourraient être irréversibles. Le médecin de service (qui avait misé sur Green comme on le sut plus tard) lui fit une piqûre de novocaïne truquée, sans effet. Green sera quand même mis K.O. au second round. Cerdan, pour son 100ème combat professionnel, vient de remporter sa 56ème victoire par K.O.

Après une victoire-éclair à Montréal contre Bill Walker le 7 octobre 1947 (le combat dure moins de 3 minutes), Marcel affronte le 31 octobre à Chicago son troisième adversaire de taille en Amérique : l’estonien Anton Raadik, que la presse américaine présente comme le boxeur le plus dangereux des Etats-Unis. C’est l’ultime escalade vers le championnat du monde. Sa célébrité entraîne une vie de plus en plus mondaine – c’est un personnage public que chacun s’arrache – loin des rigueurs de l’entraînement ; le match manque de lui échapper. En perdition à la fin du combat, Marcel se bat comme un automate contre un Raadik heureusement fatigué lui aussi. Pour la première fois de sa carrière, Cerdan met le genou à terre à 3 reprises. Il est déclaré, de justesse, vainqueur aux points.

Le 14 janvier 1948, Marcel rejoint Edith qui chante au « Versailles » à New-York. C’est le début de leur relation amoureuse.

De retour à Paris début 1948, Marcel gagne contre Giovanni Manca et Yanek Walzack avant d’affronter Lavern Roach le 12 mars 1948 à New York au Madison. Roach est la nouvelle vedette du Madison et certains pensaient, de l’autre coté de l’Atlantique, qu’il était de taille à couper les ailes aux ambitions du Français. Mais Cerdan est vainqueur par abandon à la 8ème reprise, bien que Roach aille au tapis à la 3ème reprise et y reste plus de 32 secondes, selon Nat Fleischer, Directeur du magazine Ring, qui le chronométre. L’arbitre lui, n’en a compté que 8 !

13 jours plus tard, le 25 mars 1948, Cerdan bat Lucien Krawczyk avant de rencontrer Cyrille Delannoit le 23 mai 1948 au stade du Heysel à Bruxelles. Après un combat acharné, Marcel perd son titre de champion d’Europe alors qu’il pensait avoir gagné aux points. Consterné, il s’écroule de désespoir sur le ring.

Le 10 juillet, Marcel récupère son titre contre Delannoit alors qu’il s’est fracturé la main droite sur un sac d’entraînement, 48 heures avant la rencontre. Edith est avec lui à Bruxelles.