Site officiel

SA TRAGIQUE DISPARITION (1949)

Départ pour Orly.
Après un match-exhibition à Troyes, sur un coup de fil d’Edith Piaf, Cerdan change son départ pour New-York en bateau pour l’avion, afin de la rejoindre plus vite. Le vol d’Air France de 21 h est complet. Un couple en voyage de noces, leur offre leurs places de tout cœur. Marcel peut embarquer in extremis avec Joe Longman et Paul Genser. Dans la nuit du 27 au 28 octobre, le Constellation F-BAZN (Locheed L-749A) s'écrase contre le pico de Vara (paroisse Nordestinho) sur l'île de Sao Miguel aux Açores, avec 48 passagers dont la célèbre violoniste Ginette Neveu. Ce sera le premier accident enregistré par Air France sur la ligne Paris – New-York, après plus de 2 000 traversées. Il n'y aura aucun survivant. Marcel avait 33 ans.

L’avion-cargo « Liberator », qui ramène le corps des Açores, se pose sur l’aéroport de Casablanca. On installe Marcel dans une chapelle ardente au Stade Lyautey. Durant deux jours et deux nuits, toute la ville défile devant le catafalque. Devant sa dépouille, les luttes séculaires cessent. Unis dans la même douleur, les Musulmans, les Israélites, les Catholiques, les Arabes, les Espagnols, les métropolitains… Tous communient dans la même peine. Cerdan remporte une dernière victoire. Peut-être la plus belle.

Le 18 novembre 1949, Marcel Cerdan reçoit l’ordre de la Nation avec la citation suivante : « Champion de boxe, dont la conduite pendant la guerre et la juste popularité ont fait l’une des figures les plus exemplaires du sport français ». Trois jours plus tard, la Légion d’Honneur lui est décernée.

Le 28 octobre 1995, à la demande de sa femme Marinette, son corps est rapatrié du Maroc. Il repose désormais en France, au Cimetière du Sud à Perpignan.
Bibliographie : "Marcel Cerdan, ma vie, mes combats" aux éditions Bibliothèque France Soir, par Marcel Cerdan; "Comment devient on champion - Marcel Cerdan" aux Editions Atlas, par Jacques Chapus; "La Légende de Marcel Cerdan" aux éditions Hatier-Rageot, par Olivier Margot, Zlatko Susic et Christian Vella ; "Cerdan mon ami" aux éditions Mengès, par Maurice Rouff.