Site officiel

Vos Témoignages

Témoignages

Confiez-nous vos souvenirs et vos émotions.
Signer le Livre d'Or

Yves Marin 28/03/2015

Je suis Yves Marin né à Oran en 45 mais tous mes parents sont de Sidi bel Abbes. En 1982 je travaillais à Arzew donc j'ai profité pour revoir la ville de Bel Abbes. Au retour je me suis arrêté devant la maison ou est né MARCEL. Je n ai pus retenir mes larmes pour tous les pieds noirs. C'était une idole. Dans tous les bars il y avait son portrait avec sa ceinture et toutes les coupes. MARCEL tu as été le plus grand champion et tu resteras a jamais dans les cœurs des PN. Repose en paix MARCEL.

Castagne 24/03/2015

Site très bien construit, je ne connaissais qu'un nom et un prénom, nombreux épisodes d'une vie bien remplie, pleine de passion plus courte que d'autres mais bien mieux remplie que d'autres. Marcel respire la simplicité, l'humilité et la générosité... et... un très grand talent lorsqu'il "enfile" ses gants !

Torres 10/03/2015

Une histoire que ma mère m'a raconté, un jour elle est rentrée dans un bar à Casablanca et votre père est venu lui toucher le ventre car elle était enceinte de moi et votre père la regardé et lui a dit "qui est le salaud qui vous a fait ça!". Voila une petite histoire que je raconte quand on me parle de MARCEL CERDAN.

di Costazo 02/03/2015

Pied noir d'origine, je me suis rendu à la maison natale de Marcel Cerdan à Bel-Abbes (Algérie). J'ai également suivi à la radio son combat contre Tony Zale. C'est toujours un grand champion. Nous ne l'oublions pas. P.S.: A Alger un stade portait son nom.

Freddy Diaz 11/01/2015

A tous l'Amicale des anciens boxeurs de Dunkerque,et sa région vous souhaite leurs meilleurs vœux pour 2015. Amitiés à toute la famille Cerdan.

Marianne Noel 12/12/2014

Bonjour, Je découvre votre magnifique site. Comme beaucoup, j'ai toujours entendu parler de Marcel Cerdan même si je n'ai que 49 ans. J'ai beaucoup apprécié de parcourir toutes ces rubriques qui font de ce grand champion français, une image éternellement vivante.

Gladys 27/07/2014

Née en 1979, je ne fais pas du tout partie de la génération de Marcel... Mais j'ai une pensée pour lui tous les jours car j'habite Avenue Marcel Cerdan à Lyon. Un grand merci pour votre site qui m'a permis de savoir qui était Marcel !

Pierre Salas 23/06/2014

Marcel a été est encore l'idole de ma jeunesse et de mon age avancé maintenant. Mais tant qu'il me restera un souffle de vie, c'est lui qui m'a inspiré, m'inspire et m'inspirera jusqu'à mon dernier souffle. Dors en paix mon grand, ton image ne se ternira jamais.

Pierre Salas 12/06/2014

Je suis né et j'ai vécu à Sidi-Bel-Abbès, jusqu'à l'indépendance, avant de fuir ce pays que j'aime encore. J'avais 29 ans, en arrivant en France, pour la 2° fois comme rapatrié d'Algérie. Marcel, m'a fait passer des nuits blanches, pour écouter le talentueux Georges Briquet nous relater le déroulement de ses combats, n'ayant lieu qu'à 4h du matin pour cause de décalage horaire; J'ai vibré pour ses joutes contre les Georgie Abrams, La Motta, Robert Charron et autres pugilistes de valeur mondiale. Lors de sa disparition, je me suis rabattu sur les Robert Villemin, Laurent Dauthuille, Ray Famechon et autres grands pugilistes de l'époque sans oublier le grand Ray Sugar Robinson, un vrai joyau. La première, j'avais effectué le voyage, jusqu'à Nancy pour accompagner comme supporter mon club de foot préféré, le S.C.B.A, la 2° j'avais 29 ans et c'était pour mettre ma famille à l'abri, lors de l'indépendance. Il y a tant à dire qu'un volume de 220 pages, ne représenterait qu'un chapitre de ma modeste existence.

Gilbert Perrier 25/03/2014

Marcel Cerdan était, il m'en souvient, la fierté de la France, combattant sur le ring sous ses couleurs. Il était sur le ring, intelligence, souplesse, subtilité, générosité. L'hommage que lui fait Edith Piaf est justifié.
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12  >